Forite aux questions

La paroi du canal anal de chacun d’entre nous est constituée de coussins hémorroïdaires qui la tapissent et qui se dilatent pour assurer « l’étanchéité » de l’anus. Ces coussins peuvent cependant devenir problématiques lorsqu'ils gonflent et qu’une inflammation survient. Cela se produit lorsque les vaisseaux sanguins du tissu hémorroïdal se dilatent en raison des efforts de pression excessifs exercés sur les tissus de soutien affaiblis. Une telle pression peut être causée par la poussée lors de la défécation. Les autres facteurs responsables des troubles hémorroïdaires sont entre autres, le surpoids, une mauvaise alimentation, la constipation chronique, la grossesse et les relations anales. La maladie hémorroïdaire, aussi désignée sous le terme d’hémorroïdes, se décompose en deux types distincts, à savoir les hémorroïdes internes qui se développent à l’intérieur du canal anal et les hémorroïdes externes qui se forment à l’extérieur du rectum.

En fonction de sa gravité, la maladie hémorroïdaire peut être classée en quatre phases distinctes.

Phase 1: les hémorroïdes sont légèrement dilatées et sont localisées à l’intérieur du canal anal, elles ne sont par conséquent pas encore visibles ou palpables de l’extérieur. Des démangeaisons ou une sensation de corps étranger peuvent survenir. Occasionnellement, des saignements de couleur rouge clair peuvent être causés par la trop forte dilatation des veines.

Phase 2: les hémorroïdes ont augmenté de manière significative. Elles peuvent faire saillie hors du canal anal lors de fortes pressions, et se retirer spontanément à l’intérieur par la suite. De plus en plus de symptômes apparaissent, tels que les brûlures, les démangeaisons, les suintements et parfois aussi la douleur. De plus, une sensation défécatoire partielle survient.

Phase 3: à ce stade, les hémorroïdes sont fortement dilatées, elles débordent du canal anal, ne peuvent plus se remettre en place spontanément et doivent être repoussées à l’intérieur du rectum. Cette phase est accompagnée de démangeaisons et de brûlures ainsi que de fortes douleurs et de sécrétion de mucus.

Phase 4: les hémorroïdes restent en permanence à l’extérieur, elles sont visibles et ne peuvent plus être remises à l’intérieur. Les douleurs et les démangeaisons sont, dans la plupart des cas, extrêmement violentes et la position assise devient souvent très douloureuse. De plus, une incontinence fécale se manifeste dans de nombreux cas.

 

Souvent très désagréable, la maladie hémorroïdaire ne représente cependant aucun danger et ne met pas la vie en péril. Les symtômes d’une maladie hémorroïdaire peuvent disparaître en quelques jours, mais peuvent aussi réapparaître et alors s’aggraver.

Les symptômes suivants sont typiques:

- démangeaisons et/ou irritations cutanées au niveau du pourtour de l’anus
- sang rouge clair dans les selles, dans la cuvette des toilettes ou sur le papier de toilette
- sensation de corps étranger
- augmentation du mucus dans les selles
- évacutation intestinale incomplète et douloureuse
- dilatation douloureuse aux abords de l’anus
- douleurs en position assise.

Nous vous recommandons de vous adresser à votre médecin de famille si vous n’êtes pas certain que vos symptômes soient en relation avec une maladie hémorroïdaire. En cas d’apparition de sang dans les selles, il faut impérativement vous adresser à votre médecin de famille pour en rechercher la cause exacte.

Boutique en ligne