Forite aux questions

La paroi du canal anal de chacun d’entre nous est constituée de coussins hémorroïdaires qui la tapissent et qui se dilatent pour assurer « l’étanchéité » de l’anus. Ces coussins peuvent cependant devenir problématiques lorsqu'ils gonflent et qu’une inflammation survient. Cela se produit lorsque les vaisseaux sanguins du tissu hémorroïdal se dilatent en raison des efforts de pression excessifs exercés sur les tissus de soutien affaiblis. Une telle pression peut être causée par la poussée lors de la défécation. Les autres facteurs responsables des troubles hémorroïdaires sont entre autres, le surpoids, une mauvaise alimentation, la constipation chronique, la grossesse et les relations anales. La maladie hémorroïdaire, aussi désignée sous le terme d’hémorroïdes, se décompose en deux types distincts, à savoir les hémorroïdes internes qui se développent à l’intérieur du canal anal et les hémorroïdes externes qui se forment à l’extérieur du rectum.

En fonction de sa gravité, la maladie hémorroïdaire peut être classée en quatre phases distinctes.

Phase 1: les hémorroïdes sont légèrement dilatées et sont localisées à l’intérieur du canal anal, elles ne sont par conséquent pas encore visibles ou palpables de l’extérieur. Des démangeaisons ou une sensation de corps étranger peuvent survenir. Occasionnellement, des saignements de couleur rouge clair peuvent être causés par la trop forte dilatation des veines.

Phase 2: les hémorroïdes ont augmenté de manière significative. Elles peuvent faire saillie hors du canal anal lors de fortes pressions, et se retirer spontanément à l’intérieur par la suite. De plus en plus de symptômes apparaissent, tels que les brûlures, les démangeaisons, les suintements et parfois aussi la douleur. De plus, une sensation défécatoire partielle survient.

Phase 3: à ce stade, les hémorroïdes sont fortement dilatées, elles débordent du canal anal, ne peuvent plus se remettre en place spontanément et doivent être repoussées à l’intérieur du rectum. Cette phase est accompagnée de démangeaisons et de brûlures ainsi que de fortes douleurs et de sécrétion de mucus.

Phase 4: les hémorroïdes restent en permanence à l’extérieur, elles sont visibles et ne peuvent plus être remises à l’intérieur. Les douleurs et les démangeaisons sont, dans la plupart des cas, extrêmement violentes et la position assise devient souvent très douloureuse. De plus, une incontinence fécale se manifeste dans de nombreux cas.

 

Souvent très désagréable, la maladie hémorroïdaire ne représente cependant aucun danger et ne met pas la vie en péril. Les symtômes d’une maladie hémorroïdaire peuvent disparaître en quelques jours, mais peuvent aussi réapparaître et alors s’aggraver.

Les symptômes suivants sont typiques:

- démangeaisons et/ou irritations cutanées au niveau du pourtour de l’anus
- sang rouge clair dans les selles, dans la cuvette des toilettes ou sur le papier de toilette
- sensation de corps étranger
- augmentation du mucus dans les selles
- évacutation intestinale incomplète et douloureuse
- dilatation douloureuse aux abords de l’anus
- douleurs en position assise.

Nous vous recommandons de vous adresser à votre médecin de famille si vous n’êtes pas certain que vos symptômes soient en relation avec une maladie hémorroïdaire. En cas d’apparition de sang dans les selles, il faut impérativement vous adresser à votre médecin de famille pour en rechercher la cause exacte.

Les mesures prophylactiques que nous recommandons pour prévenir l’apparition d’hémorroïdes ainsi que pour éviter leur récidive sont de plusieurs types:
privilégier une alimentation équilibrée et riche en fibres, boire suffisamment, pratiquer régulièrement une activité physique, instaurer de bons réflexes lors de la défécation et adopter une hygiène anale soignée.

Consommez par conséquent plus de fibres et de produits complets, mangez des fruits et légumes en quantité suffisante, buvez suffisamment de liquide (sauf l’alcool) – 1,5 à 2 litres de liquide par jour sont recommandés.

Nous préconisons par ailleurs une activité physique régulière:
pratiquez de l’exercice chaque jour et surveillez votre poids corporel, car l’embonpoint augmente le risque de développer des hémorroïdes.

Adoptez également les bons réflexes lors de la défécation:
évitez les laxatifs, car ils aggravent les troubles, allez uniquement aux toilettes lorsque vous en ressentez le besoin et n’essayez pas de forcer vos besoins naturels. Un effort trop violent provoque une pression excessive sur les hémorroïdes. Allez aux toilettes quand vous le devez et ne tentez pas de retenir vos selles, car vous pourriez contracter une constipation, qui à son tour exigera une plus forte pression.

Nous conseillons de respecter les conseils suivants pour atténuer les douleurs et les démangeaisons : nettoyer la zone en douceur afin de ne pas irriter ou léser le tissu de soutien entourant les hémorroïdes. Après l’essuyage, laver à nouveau l’anus avec de l’eau. Un faible jet d’eau chaude constitue la meilleure solution. Il est aussi possible d’utiliser une serviette humide (sans savon et non parfumée). Ne grattez pas au risque d’endommager la peau et d’aggraver la souffrance. Repoussez délicatement les hémorroïdes prolabées à l’intérieur de l’anus. Utilisez HemoClin pour prévenir ou traiter les douleurs anales et pour soulager les hémorroïdes.

HemoClin peut être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement. Cependant, vous devriez toujours consulter votre médecin, votre sage-femme ou vous adresser à votre commerce spécialisé avant d'utiliser tout médicament pendant ces périodes. 

Le tube d’HemoClin contient un gel. Tous les produits sont basés sur le complexe breveté 2QR, qui présente un effet neutralisant reconnu et prouvé sur les bactéries nocives et qui soutient le processus de guérison. Consultez notre vidéo sur le fonctionnement du complexe 2QR dans la section média de notre site Web. 

Pour s'assurer que l’applicateur du produit reste propre et hygiénique, la méthode la plus fiable consiste à le laver à l'eau tiède après chaque utilisation. Utilisez un peu de savon ou même du liquide vaisselle ce qui garantit une propreté optimale. Evitez l’utilisation d'eau bouillante, qui pourrait déformer l’applicateur.

En raison de l’utilisation d’ingrédients naturels, la couleur du gel peut varier de transparent/jaune clair à brunâtre. La couleur n’affecte ni l’efficacité ni la sécurité du gel HemoClin.